JournalThéâtredelaCité

(…)
Journal
Monsieur, Madame
Publié le 12 février 2024

Les frères du même nom, inventeurs du cinématographe, étaient deux : eux, ils sont trois, Sadock Mouelhi, Philippe Ferreira et Michel Le Borgne qui partira en retraite en fin de saison après plusieurs décennies au service du théâtre public : de sa formation d’électricien à son expérience d’éclairagiste au Théâtre des Treize vents à Montpellier, puis celle de régisseur venu à Toulouse avec Jacques Nichet jusqu’à sa fonction actuelle de régisseur lumière et éclairagiste, son parcours est représentatif de l’évolution du métier. En effet, comme pour le son, des métiers à la fois très techniques et à forte valeur créative ajoutée, les compétences se sont parfois apprises sur le tas mais se sont complexifiées avec l’évolution du matériel utilisé. Pour éclairer les scènes des théâtres, comme les plateaux de cinéma, on est passé des bougies aux ampoules, du gaz à l’halogène puis au projecteur à LED, et du bon gros rail de projos à la télécommande bourrée d’informatique. « Reproduire la lueur d’une flamme sans mettre le feu, gérer toutes les couleurs à partir de 5 LED pleines de possibilités optiques, les progrès techniques ont entraîné d’autres façons de travailler et exigé des formations plus pointues » dit Michel.

3 questions à…
Publié le 12 février 2024

Vidéaste et photographe habitué des plateaux du ThéâtredelaCité, il réalise régulièrement des contenus multimédias autour des spectacles, ainsi qu’un carnet de bord en images sur la troupe de l’AtelierCité. Cette saison, Erik met en œuvre un projet d’éducation artistique et culturelle avec des élèves de primaire et de collège, CitéContée – images et mots, autour du spectacle Le Petit Chaperon rouge.

L'AtelierCité

Une Troupe éphémère qui va durer…

Publié le 12 février 2024

Après 15 mois au sein du ThéâtredelaCité, la Troupe éphémère de l’AtelierCité repart vers de nouvelles aventures hors du dispositif d’insertion professionnelle du théâtre. Pour autant, on les retrouvera très vite dans la prochaine création de Galin Stoev, artiste-directeur et metteur en scène, Illusions, du 23 avril au 7 mai 2024.
Avant leur retour, on a demandé aux interprètes Marine Déchelette, Mathieu Fernandez, Élise Friha, Marine Guez, Alice Jalleau, Thomas Ribière, Julien Salignon et Jean Schabel de partager avec nous quelques instantanés de leur expérience au ThéâtredelaCité…

Relecture contemporaine

Publié le 12 février 2024

Quand les contes de notre enfance passent entre les mains de Joël Pommerat, c’est une nouvelle histoire que nous (re)découvrons !

Une Antigone 2.0

Publié le 12 février 2024

Le metteur en scène Julien Bouffier et l’autrice Marie Claude Verdier redonnent vie à la mythique Antigone à travers les traits d’une jeune femme d’aujourd’hui.

Glisser de la rue à la scène

Publié le 12 février 2024

La légende veut que le skateboard soit né un jour de vagues trop faibles, ce qui a forcé les surfeur∙se∙s de Los Angeles à aller glisser sur l’asphalte…

Un geste poétique entre rêve et intériorité

Publié le 12 février 2024

Deux monuments de l’art chorégraphique de notre temps, Carolyn Carlson et Thierry Malandain, sont réuni∙e∙s pour créer un programme poétique. Ils dévoilent une danse de ce qui est caché où l’émotion affleure dans l’atmosphère enveloppante.

Chant pour ma mère

Publié le 12 février 2024

Dans un concert spectacle à la nostalgie festive, Norah Krief rend hommage à sa mère et renoue avec ses racines tunisiennes. Sur les ruines d’un amour qui fait écho au ressenti de l’exil, elle fait sienne la chanson Al Atlal d’Oum Kalthoum inspirée du poème d’Ibrahim Nagi.

Au cœur du réel

Publié le 12 février 2024

Représentant éminent du théâtre contemporain en France, le metteur en scène Stéphane Braunschweig vient présenter Jours de joie au ThéâtredelaCité, adaptation française de la dernière pièce en date du dramaturge norvégien Arne Lygre, avec lequel il cultive une relation artistique au long cours. S’inscrivant dans une mise en scène épurée, cette nouvelle création commune donne forme à un ample et remuant récit choral aux lignes entremêlées qui traduit une compréhension aiguë, non dénuée d’humour, des rapports humains.

Surprises
Publié le 12 février 2024